07juinFête des Pères chez Ernest – La famille Gougeon

Crédit photo:  Nicholas Raymond @nrayphoto

Rencontre avec Benoît Gougeon et Annie Charette

À l’occasion de la fête des Pères, il était important de souligner le travail des pères au sein des Entreprises Ernest. Merci à toutes les figures paternelles qui travaillent fort tous les jours et qui font la différence dans les équipes à travers la province. D’ailleurs, certaines familles s’y retrouvent presque entièrement. Nous avons réservé deux publications à ce sujet en ce mois de juin.

Cette semaine, je rencontre Benoît Gougeon et Annie Charette, reponsables de la mise en marché à travers la province de Québec. Ils sont collègues de travail, mais forment aussi un couple dans la vie. Deux beaux enfants sont nés de cette union : Justine et Vincent.

Nous nous sommes déplacés au Centre Rockland dans la région de Montréal, afin de prendre quelques photos avec eux et leur fils. Annie et Benoît ont sélectionné des ensembles habillés et décontractés qu’ils souhaitaient promouvoir pour l’occasion.

Je vous présente leurs suggestions, à travers des clichés parfois humoristiques, parfois plus posés. S’en suivra une courte entrevue avec Annie au sujet de son expérience et son histoire avec Benoît depuis plusieurs années chez Ernest.

Looks estivaux décontractés

Chemise à fleurs

Produits présentés: Chemise Orvieto à imprimé tropical | Pantalon de lin blanc (Point Zero – Style: 7259208) | Chaussures Geox marine | Chapeau Fedora en papier tissé

Benoît

Pour l’occasion, Benoît est accompagné d’Annie pour un look vacances simple et accessible. Comme les tendances florales sont proposées partout pour la saison, Benoît a opté pour une chemise dans cette optique. Ce modèle à manches courtes et en mélange de coton, orné de motifs floraux bleu noir et gris fait parti des items à avoir dans votre garde-robe estivale. Tantôt sur une terrasse, tantôt en balade dans les sentiers urbains, elle s’adapte à toutes vos sorties.

Il existe un pantalon intemporel lorsque la météo finit par se réchauffer: le pantalon de lin. Par contre, au lieu de le choisir dans une couleur naturelle, je vous propose d’opter pour le blanc. Vous avez peur du look plus fripé du lin? Lorsque vous le mettez dans votre valise, suffit de le rouler plutôt que de le plier. Le modèle présenté se porte dans sa pleine longueur ou encore roulé et boutonné comme sur la photo ci-haut.

Chemise à fleurs

Produits présentés: Polo à motifs de lunettes (Fellows United – Style: 913607) | Bermudas Orvieto framboise | Sneakers Base London en cuir blanc

Vincent

Il a donné un coup de main dans les magasins et même à l’entrepôt. Vincent a suivi ses parents dans leurs déplacements à travers la province tout comme sa soeur. Pour la fête des Pères, il se joint à Benoît le temps de quelques photos. Celui-ci porte fièrement un polo de la marque Fellows United à micro motifs de lunettes et un bermuda Orvieto rouge framboise. Un air de jeunesse, grâce au motif ludique du polo et un sneaker simple blanc en guise de finition.

Occasions spéciales ou sorties

 

Veston en lin

Produits présentés: Veston de lin vert pastel Anthony of London | Chemise Sport à motifs d’oiseaux A Fish Named Fred | Jean Mavi bleu foncé | Chaussures Stacy Adams bleu turquoise

Benoît

Plusieurs événements se produisent durant la belle saison, c’est pourquoi il faut être prêt avec une garde-robe adaptée. Constatez par vous-même comment un veston sport peut rehausser n’importe quel ensemble. Ce modèle en lin semble un peu plus excentrique à prime à bord par sa couleur verte pastel surprenante. Choisissez une chemise à motifs comme celles de la nouvelle collection A Fish Named Fred et votre jean préféré. Ensuite, portez votre chemise à l’intérieur de votre jean avec une belle ceinture qui s’agence à votre chaussure décontractée. Le veston sport ajoute élégance et prestige à vos looks les plus simples.

Veston sport bleu

Produits présentés: Veston bleu royal (Jack Victor – Style: 1191212E) | Chemise blanche à motifs de pois bleu et rouge Orvieto | Jeans Héritages bleu foncé | Chaussures Stacy Adams rouge | Ceinture rouge Anthony of London

Vincent

La jeunesse peut être synonyme d’élégance et modernité à la fois. C’est pourquoi Vincent porte fièrement un veston de la collection Jack Victor, marque et conception montréalaise. Une chemise sport Bugatchi à motifs de cercles colorés rouge et bleu, nous accroche un sourire, avec un jean extensible et luxueux de la marque Héritage. Le secret est dans les accessoires: Chaussures rouges Stacy Adams, ceinture coordonnée et mouchoir de poche en rappel.

Entrevue avec Annie Charette

Fête des Pères

1. Depuis combien d’années faites-vous partie des entreprises Ernest? Comment tout a commencé?

J’ai commencé en octobre 1990 aux Galeries d’Anjou ou j’ai rencontré ma « part time » de l’époque : Marie-Josée. C’est elle qui a organisé un rendez-vous « blind date » avec Benoît que je ne connaissais pas du tout! Elle avait vu juste puisque quelques jours plus tard nous formions un couple. C’est ensuite en septembre 1992 que Benoît a commencé pour Ernest à Place Versailles. Il a gravi les échelons rapidement…même plus rapidement que moi! (rires) Benoît est devenu Directeur du Ernest Anjou, Angrignon, Laval, Centre Eaton et même Repentigny. De mon côté j’ai eu la direction de la boutique Jonathan Angrignon et Ernest Place Versailles. Par la suite, j’ai eu mes deux beaux enfants : Justine et Vincent.

2. À partir de quel moment vous vous êtes dit que la mise en marché est devenue votre choix de carrière? Et quels défis avez-vous rencontrés?

Un événement particulier en 2009 a fait chambouler les choses. Mon « coach » de vitrine, Normand Brunet, est décédé subitement. Je me suis ramassée seule pour 37 magasins, 250 mannequins à changer par mois et 3600 km à faire à travers la province de Québec. Je devais absolument trouver de l’aide rapidement. C’est à ce moment que Benoît et moi avons formé un nouveau duo. Nous avons parcouru le milieu du vêtement masculin au Québec : Étalage, mise en marché, montage de showroom, préparation de décors, etc.

En septembre 2018, riches de notre expérience, nous avons décidé de concentrer nos talents et nos forces pour améliorer et développer le visuel par des planigrammes, des photos et bien sûr de l’aide, pour rehausser l’image des boutiques Ernest, Jonathan et Antony. Tout cela dans le but également de former la relève de demain.

3. Avec les années qui sont passées, j’ai cru comprendre que vos enfants participaient à la tâche?

Justine, qui a 23 ans cette année, nous a aidés pour la présentation visuelle pendant presque 4 ans quand elle n’avait pas de cours les lundis. Elle a aussi donné un coup de main à l’entrepôt. Vincent, âgé de 18 ans, a travaillé quelques fois pour les vitrines, mais il était meilleur pour « faire le mannequin »! (rires) Il a aussi travaillé à la boutique de Terrebonne et même à l’entrepôt l’été dernier.

Les enfants nous ont suivis dans notre aventure d’étalagiste et même sur la route entre deux pratiques de hockey, cours de chant, pratiques de soccer, cours de maths privés… C’est grâce à Ernest et Papa Benoît si Vincent et son équipe de hockey ont pu visiter les Saguenéens ainsi que voir le match Montréal vs Québec à Verdun. D’ailleurs, il s’en souvient encore! C’est un peu aussi grâce à Ernest que Benoît est devenu le guide touristique lors des tournois de hockey à Québec, Rimouski, Gatineau, etc. Vincent était fier de dire au chauffeur d’autobus : « Suivez mon père, il connaît tous les Ernest! » (rires)

4. Et si c’était à recommencer, est-ce qu’il y a quelque chose que vous changeriez?

Je crois qu’on ferait le même parcours. Puisque celui-ci nous a rendus heureux et nos enfants aussi. Nous avons développé de belles amitiés, beaucoup de respect et en plus, bien des rires! (rires)

5. Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour les années à venir?

Une longue vie, une longue collaboration et une belle évolution! C’est vraiment tout ce qu’on peut souhaiter!

Le groupe Ernest est une entreprise familiale depuis plus de 60 ans. L’esprit de famille est présent partout à travers la province parmi des employés fidèles qui font partie de l’histoire des boutiques depuis plusieurs années. Il n’est pas rare que vous croiserez des parents qui ont su transmettre leur passion pour la mode et la vente à leurs enfants.

 

Nous sommes fiers de vous partager quelques parcelles d’histoires de famille à l’occasion de la fête des Pères. Surveillez la rencontre de la semaine prochaine avec M. Jean Poirier, directeur d’Ernest Fairview Pointe-Claire dans la région de Montréal et de son fils Hugo Poirier, cofondateur de PH Digital, l’entreprise qui s’occupe désormais de notre marketing digital.

 

Je vous invite à découvrir d’autres histoires d’employés à travers le blogue:

Abonnez-vous à l’infolettre Ernest pour ne rien manquer de nos publications hebdomadaires à venir.

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *