5 tendances printanières pour faire des vagues

Le printemps peut arriver. La nouvelle collection d’Ernest l’attend de pied ferme avec style et audace. Des imprimés pince-sans-rire, des couleurs qui ont du cran, des matières naturelles qui demeurent impeccables même quand le mercure monte… Tout a été pensé pour que le gentleman moderne ose sortir de sa zone de confort et fasse tourner les têtes.

Voici donc nos cinq tendances phares pour plonger dans la prochaine saison. Allez-y, faites des vagues !

1. Raccourcis vers l’été

On replie les ourlets. Tous. Ceux des chinos, des jeans, des shorts même. Ernest a astucieusement pensé la longueur des bermudas pour qu’ils puissent se rouler. Juste un peu, pas trop court ! Idem pour les hauts. Exposez la doublure contrastante de votre veston en retroussant ses manches, ou encore donnez une attitude « dans l’action » aux chemises en révélant vos avant-bras. Le résultat est d’un chic nonchalant, un rien insolent.

2. Motifs légitimes

Invasion de flamants roses, de toucans et de mini-ananas ! Les imprimés uniques, voire cocasses, ont la cote. Ils recouvrent les chemises, les maillots de bain, les t-shirts sans même qu’on s’en surprenne. À partir du moment où la coupe du vêtement est irréprochable, tous les motifs sont permis. Ils s’invitent même subtilement dans les ensembles plus formels pour donner du « oumf » au look professionnel.

3. En relief

Cet été, on donne de la texture aux classiques. Ce n’est pas parce qu’un complet est uni qu’il doit ressembler à un uniforme ! Ernest propose entre autres un veston en tricot piqué qui rappelle le tissu d’un polo. Les matières naturelles sont à l’honneur : coton, lin, laine froide. Fini l’impression de s’être trompé de saison lorsqu’on sort du bureau. Non seulement le look est estival, mais la sensation aussi.

4. Je suis un amalgame

Les complets sont faits pour être déconstruits. Polyvalents, les hauts et les bas se portent séparément pour briser le formel. On garde le veston pour l’agencer à un jean. Du costume trois pièces, il ne reste que le gilet qui s’allie parfaitement à une chemise (infroissable!) et à un pantalon chino couleur cognac. Le mouchoir de poche demeure en place, parce qu’avoir de la classe est toujours de bon ton!

5. Afficher ses couleurs

Abordées avec nuances, toutes les teintes sont possibles : corail, chartreuse, bleu caraïbe. Pour un coup d’éclat, on ose le camaïeu de la tête au pied. Pour un simple clin d’œil, on se tourne vers les détails colorés. Une surpiqure, un bouton, le revers du col d’un veston… Rien n’est laissé au hasard. Chez Ernest, chaque couture est une signature.

Écrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés